qu'est-ce que la méditation ?

Lotus Pose
 

un espace intérieur

Nos pensées et nos émotions ont une emprise très importante sur nous, au point que, souvent, nous ne nous sentons plus maître à bord. Nous avons la sensation d'étouffer, d'être entravé, parfois souffrons, non pas tant par les circonstances extérieures que par notre manière de nous y relier. Nous n'avons jamais appris qu'il existe en nous un espace bon comme une source claire et vivifiante​ auquel, lorsque nous en avons repéré le chemin, nous pouvons nous relier à chaque instant. Nous n'avons jamais appris qu'il existe une pratique qui permet d'apprivoiser nos pensées et nos émotions, et de vivre plus librement et plus joyeusement : cette pratique, c'est la méditation. Il n'est jamais trop tard pour la découvrir et s'y adonner. Le bon moment, c'est toujours maintenant !

la posture

Il existe différentes sortes d’assises possibles pour pratiquer la méditation. Du petit coussin rond au grand coussin rectangulaire, en passant par le tabouret en bois… mais il n’est pas nécessaire de posséder l’un de ces accessoires pour pratiquer.  Une simple chaise suffit. En cas de pratique sur une chaise :

  • Asseyez-vous sans vous appuyer au dossier.

  • Posez vos pieds à plat devant vous, dans l’alignement de vos hanches.

  • Laissez votre bassin se poser pleinement.

  • Sentez la verticalité de votre dos, la tête dans l’alignement du dos.

  • Etirez la colonne vers le ciel, puis relâchez les tensions inutiles.

  • Fermez les yeux ou laissez le regard se poser sur le sol sans rien fixer en particulier.

  • Relâchez les tensions : bras, dos, mâchoire en gardant un léger tonus dans le bas du dos.

 

respiration et méditation

Toutes les pratiques de méditation ont l'attention à la respiration en commun. La respiration est l'ancre qui nous ramène au présent. Elle synchronise corps et esprit. Avec l'air qui entre et sort, elle dissipe les frontières dehors/dedans. Elle nous montre aussi tel que nous sommes à l'instant (souffle court si nous sommes tendu ; souffle calme si nous nous sentons en paix...).

Autre point important : la respiration n'est pas quelque chose de fixe, que je peux arrêter et saisir. Je ne peux que m'accorder à ce mouvement, me laisser respirer par la vie. Elle est unifiée mais toujours différente.

Dans l’immobilité de la posture, l’attention au souffle garde la présence vivante, à la fois simple, subtile, mystérieuse, et souvent réconfortante. Sentez votre respiration non seulement dans les narines, mais aussi dans la poitrine et dans le ventre, de manière détendue. Laissez-vous respirer.

 
 

laïque ou bouddhiste ?

Depuis plus de 2500 ans, la méditation tient une place majeure dans la tradition bouddhiste. C'est en restant assis en état de méditation, au pied d'un arbre, que Bouddha a atteint l'éveil. Dans les années 1960, de grands maîtres bouddhistes se sont installés dans les pays occidentaux, créant des lignées de maîtres de leurs écoles, qui perdurent aujourd’hui.

En parallèle à ce bouddhisme religieux mais non théiste, la méditation s’est développée dans un cadre laïque. Des programmes de recherche scientifique sur les effets de la méditation ont été réalisés, qui ont mis en lumière ses effets bénéfiques, dans la gestion du stress, de la douleur, ou sur la santé en général.

Jon Kabat-Zinn, est à l’origine de la Mindfullness, terme traduit en français par Pleine conscience, et du programme MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction). En France, Christophe André, docteur en médecine et psychiatre, a été le premier à introduire la méditation dans les soins de psychothérapie à l'Hôpital Sainte-Anne (Paris).

Entre approche bouddhiste et approche thérapeutique, on peut considérer la méditation comme une démarche de connaissance de soi, non pas d'un point de vue nombriliste, mais ouverte au monde et à la Vie, dans ce qu'elle a aussi de plus mystérieux, au-delà des mots et de notre approche mentale.

méditation en mouvement

Imaginez que vous ayez été malade et alité pendant plusieurs jours. Il a déjà dû vous arriver d’avoir une grippe, un lumbago, voire de vous être cassé une jambe…. Et soudain, le mal est parti, vous retrouvez vos forces, et vous pouvez à nouveau vous lever, marcher, manger, sortir. Dans ce genre de situation, on revit alors tout à neuf, et comme cela semble précieux ! Mais nous oublions vite à quel point le simple est extraordinaire.

La marche méditative est une marche très lente et consciente, sans but, où il s'agit d'être présent à chaque pas : sensations corporelles, respiration, perception, mouvements de l'esprit.

Cette disposition méditative, nous pouvons apprendre à l'exercer dans toutes sortes de situations : éplucher des légumes, conduire, parler avec quelqu'un, faire le ménage, bricoler... 

Dans la lumière de l'attention, ici et maintenant, notre quotidien devient plus apaisé, plus riche, plus joyeux.

 

à lire pour aller plus loin

André, Christophe : Méditer, jour après jour. (livre + CD). L'Iconoclaste.

Midal, Fabrice : Pratique de la méditation (livre + CD). Le livre de Poche.

Kabat-Zinn, Jon : Où tu vas tu es. J'ai Lu Bien être.

En lien avec les sources bouddhistes de la méditation :

Chödrön, Pema : Comment méditer. Le courrier du livre.

Joko Beck, Charlotte : Soyez zen. Pocket.

Midal, Fabrice : La méditation. PUF, Que sais-je.

Suzuki, Shunryu : Esprit Zen, esprit neuf. Points.

Thich Nhat Hanh : Le miracle de la pleine conscience. Livre de Poche.

Trungpa, Chögyam : La pleine conscience en action. Seuil.